Comment bien choisir sa platine pour ses rollers ?

Je possède mes derniers rollers depuis quasiment deux ans et en pratique intensément depuis. J’essaye de prendre soin et de garder propre mon matériel, mais il semblerais que mes platines m’aient lâchées pour de bon. Comme montré sur l’image ci-dessous, le « pont », où s’attache la vis, a cédé. Alors que je recherchai une nouvelle paires pour pouvoir les changer, plusieurs questions me sont venues en tête : Qu’elle platine dois-je acheter ? Ma discipline me demande-t-elle du matériel spécifique et dès lors qu’elles sont ses caractéristiques ? Et enfin quel prix dois-je y mettre ? J’ai donc fait plusieurs recherches et vous propose de vous faciliter la tâche en la synthétisant ici-même.

 

 

Tout d’abord, qu’est ce qu’une platine ?

En effet, moi-même je n’ai jamais eu à les changer et n’ai donc jamais cherché à en apprendre davantage. La platine est la partie qui permet de relier les roues à la coque inférieure de votre patin, c’est donc un des éléments les plus importants puisque c’est lui qui va soutenir tout le poids de la personne, c’est notamment pour cela que la grande majorité de celles-ci sont en métal. Par conséquent il faut être rigoureux lors du choix de notre platine car, de multiples facteurs rentrent en jeu et une mauvaise décision peuvent entraîner des inconforts, des blessures … etc. Je précise mes propos par la suite.

 

Quelle platine dois-je alors choisir ?

Deux questions sont à se poser : « Quels sont mes patins » et « quelle est la discipline que je pratique ».

 

La première question permet de savoir si vous avez besoin de racheter une platine ou directement une paire de roller car, en effet, les platines sont sans doute la partie la plus chère du patin puisqu’elle peut, au niveau bas de gamme, commencer à 50 euros jusqu’à dépasser les 300 euros pour les meilleures d’entre elles (la grande majorité coûte 80 à 120 euros). Si maintenant vous avez besoin d’acheter de nouvelles platines alors que vos roller ont coûtés moins de 100 euros, la question peut être simplement réglée et l’achat de nouveaux patins plus rentables.

De plus, une grande partie de ces patins bas de gamme n’ont pas de platines détachables (soit directement liées à la coque ou attachées par le biais de rivets), alors prenez le temps d’examiner vos rollers avant de prendre des décisions trop hâtives.

 

La question suivante, « quelle est ma discipline », permet de déterminer de quelle matière, de quelle forme, de quelle longueur vous devez choisir votre platine.

La longueur de la platine : Ce choix est crucial afin d’être en adéquation avec votre discipline, on retrouve globalement deux écoles. Plus une platine est courte plus elle est maniable et plus elle convient à la pratique du roller freestyle, du freeride ou du hockey. A défaut, elle permet une moins bonne transition d’énergie lors de chaque poussée. A l’inverse, plus une platine est longue moins elle est maniable, mais il faudra dépenser moins d’énergie lors du patinage, on l’utilise pour le roller vitesse, la randonnée et donc pour l’endurance. Cependant, c’est aussi en fonction du choix de la taille des roues que la platine va devoir s’adapter. Ainsi, en roller vitesse, on aura tendance à utiliser des roues de diamètre 90 à 110 millimètres alors que le roller freestyle restent sur des tailles standards, soit 76 à 80 mm. Or, plus les roues sont grandes, plus la platine doit s’agrandir pour pouvoir les loger. Si on conçoit une platine pour quatre roues, elle devra faire en longueur 231 mm pour des roues de 76 mm max, 243 mm pour 80 mm max ou encore 321 mm pour 100 mm max. Néanmoins, si vous cherchez à monter vos roller sur uniquement 3 roues, alors les dimensions seront différentes.

La matière de fabrication : Ici on retrouve trois écoles. Tout d’abord, le plastique qui a l’avantage de procurer plus de confort et donc moins de blessure légères, mais qui sont beaucoup moins efficaces lorsqu’il s’agit de faire des figures comme dans le freestyle puisqu’elles sont plus molles et déstabilisent le patineur, elles ont donc une utilisation très limitée. On retrouve néanmoins certaines platines UFS (roller agressif) en plastique ainsi que dans la majorité des patins bas de gamme. Les platines en métal, elles, présentent moins de confort, mais apparaissent beaucoup plus performantes lorsqu’on cherche à faire des figures et à développer sa technique, elles sont donc appropriées pour le roller freestyle, hockey, freeride, quad et pour certains patins de vitesse. Ces derniers sont en fait de plus en plus fabriquées dans un alliage de composite et notamment de carbone ce qui leur permet d’allier légèreté, solidité et vitesse afin d’avoir les meilleures performances.

 

La forme de la platine : Ici il faut porter attention à l’organisation de la structure de la platine. Par exemple si vous souhaitez un montage en trois roues, il faudra vos procurer une platine qui ne possède que trois axes (support des roues).Ensuite, dans le cas où vous pratiquez le roller agressif il faut se tourner vers un modèle de platine bien précis appelé « UFS » et qui propose des montages en deux à quatre petites roues. Pour finir, il faut prendre soin de visualiser si la platine peut être visée à la coque du patin et pour cela il faut regarder la position des « ponts » (là où viennent se fixer les vis. Dans ceux-ci se trouvent des « oblong » qui sont les trous dans lesquels les visses s’installent et peuvent être soit dans le sens de la longueur (along) soit dans le sens de la largeur (across). Certaines platines proposent les deux à la fois ce qui est préférable afin de pouvoir régler à sa guise la positionnement de sa platine.

Détail : Certaines marques (comme SEBA par exemple) proposent du matériel compatible entre leurs modèles, alors si vous avez des difficultés à trouver votre bonheur, allez chercher directement chez le fabriquant de vos patins.

 

A présent vous connaissez les éléments les plus importants pour pouvoir changer vos platines de patins. Pour ma part j’utilisais une platine Seba 4D Noire mate et j’ai commandé très récemment la platines Rollerblade Twister, je cherche à tester du nouveau matériel de différentes marques afin de trouver laquelle me correspond le mieux et j’encourage par la même occasion tout autres personnes à en faire de même afin d’optimiser au mieux sa technique de patinage.

One thought on “Comment bien choisir sa platine pour ses rollers ?” One thought on “Comment bien choisir sa platine pour ses rollers ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *