J’ai testé les platines sg9 de chez Rollerblade

Matériel , Test

J’ai testé les platines sg9 de chez Rollerblade

 

J’ai posté le 20 Août un article au sujet de mes platines cassées et je vous apprenais par la même occasion de quelle manière et sur quels critères vous pouviez vous aussi choisir les vôtres, vous pouvez le consulter ici.

Je me suis ainsi, ces dernières semaines, procuré et testé les platines sg9 de chez Rollerblade.

 

L’emballage :

 

 

Le colis en carton craft est en fait l’emballage en lui même. Mis en boite par SEBA, on y retrouve la paire de platine protégées par de la mousse ainsi qu’un tournevis hexagonal pour dévisser les axes afin d’installer vos roues, il est cependant trop petit pour visser la platine à la chaussure.

 

Leurs caractéristiques :

 

Il s’agit de platines pouvant accueillir quatre roues. J’ai choisis une longueur de 245 mm (roues de 80 mm max) afin de pouvoir pratiquer le roller slalom, mais elles existent aussi dans d’autres tailles plus petites. Les ponts arrières sont plus large que les ponts avants mais proposent chacun deux oblongs en along (trous pour les visses en largeur).

Le gros point fort de ces platines est l’ajout, juste en-dessous du pont arrière, de deux larges pont de renfort permettant ainsi une meilleur répartition des coups sur la structure. Les ponts arrières des platines ont tendance à céder ou à ce déformer avec le temps à force de pratiquer des disciplines freestyles ou urbaines, c’est ce qui arriva à mes anciennes platines auxquels le métal fut plié avec le temps. Or ces nouvelles platines sont justement faites pour ces disciplines et on ne peut que remercier Rollerblade d’en avoir eu l’idée.

 

 

D’un point de vue visuel :

 

Bien que la plupart des platines gardent un design plutôt sobre, cette édition a su, en plus de ce camoufler dans une couleur noire discrète, ce procurer un motif qui casse la monotonie des patins. Cependant la peinture a tendance à s’abîmer avec le temps.

La platine possède une structure dynamique en relief notamment sur les parois latérales et son large pont arrière offrant ainsi un visuel des plus sympathiques.

 

 

Précisions personnelles :

 

Alors que j’étais prêt à partir les tester pour la première fois, les roues semblaient faire chacune un bruit en rythme, comme si à chaque fois qu’elles touchaient la parois de la platine elle se cognaient et sachant qu’elles ne le faisaient que lorsqu’elles supportaient poid important. J’ai donc remplaceés ces roues (permier prix) par mes anciennes roues Street Invader et tout a été réglé. Il s’agit surement du temps « qu’elles se fassent ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *